AccueilFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Quand notes et foudre se mêlent [Pv Julien]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Calypso
Modérateurs
avatar

Messages : 100
Date d'inscription : 14/11/2011

MessageSujet: Quand notes et foudre se mêlent [Pv Julien]   Sam 19 Nov - 23:47

Le soleil brillait, et aucun nuage ne parsemait le ciel. Il ne faisait pas non plus une chaleur insupportable, mais le temps était chaud, et Calypso en profita pour sortir un peu du lac. Elle y restait beaucoup en ce moment, surtout pour chanter seule dans sa chambre de la résidence de Poséïdon qu'elle s'était procurée. Elle avait bien grandit depuis qu'elle était arrivée à Héllenos, mais elle n'avait toujours pas oublié la cause de son départ, et parlait avec peu de monde, de peur d'être rejetée parce qu'elle était une sirène.
Ce jour là, elle était vêtue simplement d'un soutien gorge sans bretelles, et où une petite pierre était incrustée au milieu, dans le tissus turquoise. Ce dernier était brillant, d'un tissu doux et humide. Le tout était soutenu par un collier de perles fines qui lui entourait le cou. Fins, de beaux bracelets argentés entouraient ses poignets, tintant à chaque mouvement de la jeune fille et un fin voile, étroit et extrêmement transparent, tombait sur ses bras frêles. Ses cheveux, quand à eux, étaient lisses et humides, d'un brun parsemé de reflets bleus.

Ainsi vêtue, la sirène était assise sur un rocher donnant sur le lac, à côté d'une grande cascade parcourue d'un petit arc-en-ciel. Encore humide et parsemée de reflets, sa queue d'un bleu turquoise était ramenée sur le côté. Sa peau luisait, arrosée par les éclaboussures de la cascade. Et ainsi, à la lueur du soleil, Calypso entama un chant après avoir vérifié que personne ne pourrait l'entendre. Elle ne chantait que l'air, donnant parfois vie à quelques syllabes dénuées de sens. Comme toute sirène, sa voix mélodieuse exécutait chaque note sans difficulté. Sa voix était douce, au timbre un peu enfantin. Ce n'était pas une voix mature, mais elle était affirmée quand même, et le chant, qu'elle inventait au fur et à mesure, n'en était pas moins beau. Fermant les yeux pour mieux sentir la mélodie au fond d'elle, la sirène continua, donnant à sa voix une teinte presque divine, raisonnante, et aussi envoûtante que celle d'une muse. Même sans instrument, cette mélodie était agréable à entendre. Puis soudain, elle ajouta quelques mots à sa musique...


-Si un jour la tristesse m'envahissant
Est enfin repoussée par l'amitié
Ou peut-être même par un amour naissant
Je serais pour toujours comblée

Alors j'attend patiemment
Que quelqu'un vienne me prendre
Et seulement à ce moment
Je lui suivrait sans attendre...

Puis elle reprit l'air, plus aucun mot ne sortant de sa bouche. Elle préférait de loin une mélodie et des sons à des paroles dotées de sens, même si elle ne pouvait s'empêcher de rajouter quelques mots dans ses compositions. Elle n'en avait pas fait beaucoup, préférant en connaître peu, mais les connaître bien. Celle-là, elle venait juste de l'inventer, et elle n'était pas encore achevée. Les notes sortaient toutes seules, lui venant naturellement à l'esprit. Elle était tellement submergée par son chant qu'elle n'entendit même pas ce bruissement de feuille, prouvant que quelqu'un se cachait approché.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand notes et foudre se mêlent [Pv Julien]   Dim 20 Nov - 14:31

-Si un jour la tristesse m'envahissant
Est enfin repoussée par l'amitié
Ou peut-être même par un amour naissant
Je serais pour toujours comblée

Alors j'attend patiemment
Que quelqu'un vienne me prendre
Et seulement à ce moment
Je lui suivrait sans attendre...



C'est ce que Julien entendit. Il sortit doucement des buissons et il vit une fille d'une beauté intense qui chantait merveilleusement bien
. Elle avait gelé la note en cours et tout à coup elle aperçu Julien et tressaillit :

-Salut toi ! Quelle est ton nom ? Moi c'est Julien, fils de Zeus et Immortel. Je ne te veux aucun mal.

Il avait dit cela avec conviction comme si c'était normal de trouver une jeune fille au milieu de nulle part. Enfin il en avait vu d'autres.
Julien se permit se s'asseoir auprès de la jeune fille, il lui sourit et sortit, dans une feuille de bouleau, des baies. Après tout elle devait avoir faim. Le chant ça creuse, et même si Julien n'était pas un favori d'Apollon il en savait quelque chose.

Il tendit les baies à la jeune fille en espérant que celle-ci accepte son offre. Julien était gentil envers les gens qu'il ne connaissait pas. Et il en était content.
Revenir en haut Aller en bas
Calypso
Modérateurs
avatar

Messages : 100
Date d'inscription : 14/11/2011

MessageSujet: Re: Quand notes et foudre se mêlent [Pv Julien]   Dim 20 Nov - 15:16

La dernière note fit vibrer ses cordes vocales, s’éternisant pendant un long moment. Puis soudain, elle entendit les bruissements d'un buisson, et se retourna en sursautant. Un homme sortit d'entre les feuilles, un sourire aux lèvres. Il était grand, musclé, et de beaux cheveux bruns tombaient sur ses épaules larges. Intimidée, elle fit disparaître sa queue de poisson, une jupe longue, bleue et ouverte sur un côté apparaissant à la place. Ainsi vêtue, elle avait l'apparence d'une femme tout à fait normale, même si ses cheveux aux reflets turquoises sortaient de l'ordinaire. Calypso ne désirait pas vraiment montrer sa forme de sirène, étant donné que c'était cette apparence qui lui avait donné tant de problèmes quand elle était enfant. Elle aurait préféré de loin rester humaine... c'était tellement plus difficile d'être différente...

-Salut toi ! Quel est ton nom ? Moi c'est Julien, fils de Zeus et Immortel. Je ne te veux aucun mal.

Ces paroles pour le moins directes l'étonnèrent, et l’embarrassèrent d'autant plus. Elle était toujours un peu distante quand elle était avec des gens qu'elle ne connaissait pas. En plus, ce Julien était le fils de Zeus ! ça ne devait pas être donné à tout le monde de rencontrer quelqu'un d'aussi puissant... Et elle ne sut pas si elle devait répondre à sa question, sous peine de subir peut être le courroux du jeune homme. Mais à son regard et à son sourire, elle vit que ses intentions n'avaient rien d'hostiles, même si elle recula un peu quand il s'approcha d'elle. Puis, sans prévenir, il lui tendit des petites baies qu'il venait de sortir de son sac. Il agissait comme s'ils se connaissaient parfaitement bien ! Mais pour la sirène, il y avait quand même une grande différence, et cette proximité la gênait plus qu'autre chose. Malgré tout, elle fit en sorte de paraître sur d'elle.

-Non merci, je n'ai pas faim... Mon nom est Calypso, ravie de vous rencontrer, fils de Zeus...

La politesse était de mise, face à un personnage si important. Elle ne connaissait pas vraiment les dieux, et sûrement pas assez pour confirmer ses doutes, mais elle ne voulait pas prendre le risque de provoquer la colère du Dieu et de se retrouver foudroyée par ses éclairs. Alors elle ne fit rien, le regard perdu dans le vague, et toujours dans la même position que quand elle chantait, ses jambes ramenées sur le côté, à moitié cachées par sa jupe azure. Repoussant une soyeuse mèche derrière son épaule, elle commença inconsciemment à fredonner sa mélodie, de manière à peine audible et inconsciente...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand notes et foudre se mêlent [Pv Julien]   Mar 22 Nov - 17:27

-Non merci, je n'ai pas faim... Mon nom est Calypso, ravie de vous rencontrer, fils de Zeus...

Julien sourit et commença à manger quand la jeune fille du nom de Calypso fredonna un air très mélodieux et envoutant, Julien faillit d'ailleurs piquer un somme,bpuis il se ressaisit et coupa Calypso en pleine chanson :

-Si je puis me permettre, vous chantez merveilleusement bien, et je préfère que vous m'appeliez Julien. Permettez moi de vous tutoyer. Et encore si vous permettez ...D'où venez-vous ? Ah et excusez-moi mais ne vous inquiétez pas de mon père...On a des liens...Particuliers...

Julien était conscient que cela faisait beaucoup de questions en même temps mais c'est vrai qu'il était très curieux. Il n'avait pas connu sa mère mais une phrase lui trottait dans la tête et il savait que c'était elle : La curiosité n'est pas toujours un vilain défaut.
Ne demandez pas comment il le savait c'est tout.
Soudain un bruit sourd se fit entendre dans les buissons et Julien se retourna juste à temps pour esquiver une flèce sortie des buissons. Un centaure surgit alors de ceux-ci et dans un cri de guerre dégaina deux poignards longs comme le bras d'un enfant, ceux-ci avait un halo verdâtre qui s'en échappait et Julien compris toute suite : du poison !

Le centaure fit un geste avec son pouce vers le bas pour faire comprendre qu'il allait les tuer et après récupérer l'argent. Julien fit une roulade vers l'arrière et se jeta sur le centaure qui lui mit un coup de coude dans le visage...Julien roula à terre, le centaure était juste devant Calypso. Il leva ses deux poignards et Julien se précipita et le monta, ce qui veut dire qu'il faisait littéralement un rodéo sur celui-ci. Il se débattait comme il pouvait mais Julien dégaina son couteau de chasse et le planta dans le dos du centaure. Julien sauta à terre et regarda le centaure gesticuler de douleur.
Revenir en haut Aller en bas
Calypso
Modérateurs
avatar

Messages : 100
Date d'inscription : 14/11/2011

MessageSujet: Re: Quand notes et foudre se mêlent [Pv Julien]   Mar 22 Nov - 20:26

- Si je puis me permettre, vous chantez merveilleusement bien, et je préfère que vous m’appeliez Julien. Permettez moi de vous tutoyer. Et encore si vous permettez ...D'où venez-vous ? Ah et excusez-moi mais ne vous inquiétez pas de mon père...On a des liens...Particuliers...

Il était vraiment curieux, ce qui fit discrètement sourire Calypso. Elle rougit un peu aussi, car ce n'était pas tout les jours qu'on la complimentait sur son chant. Savait-il au moins qu'elle était une sirène ? Elle s’apprêtait à répondre, quand un bruissement la fit sursauter, comme Julien tout à l'heure. Mais à la place, un centaure jaillit des buissons. Il tenait d'imposantes armes, et la sirène sentit une goutte de sueur perler sur son dos. Elle avait toujours était douée pour lire dans le regard des gens, et la lueur enragée et sanguinaire qui brillait dans les yeux de la bête ne lui inspiraient rien de bon. Pire, il lui faisait peur. Elle en resta pétrifiée, et n'eut le temps de faire aucun geste, car le centaure se jetait déjà sur elle. Mais Julien, avec une rapidité qu'elle n'avait jamais vue auparavant, monta sur son dos et planta un poignard dans son dos. Alors la bête s'effondra au pied du rocher où elle était assise, à moins de deux mètres d'elle.

Ses mains étaient fermement plaquées contre sa bouche, et les larmes menaçaient de couler à la vue de ce centaure qui se tordait de douleur si près d'elle. Son dos était ruisselant de sang, et il tenta tant bien que mal d'extirper la lame de sa chair. En un sens, cette vision lui faisait tellement de peine que ça en devenait douloureux. Son coeur battait furieusement dans sa poitrine. Elle prit conscience que si Julien n'avait pas réagit, elle serait déjà transpercée par les armes du centaure. Mais elle se rendit compte aussi que la puissance dévastatrice du demi-dieu était énorme, et elle en fut effrayée, malgré ses douces paroles comme quoi il ne lui ferait pas de mal. Calypso était ainsi, elle avait du mal à accorder sa confiance, et elle devait avouer que l'homme qui se tenait devant elle lui faisait peur.

Soudain, le centaure retira l'épée de son dos en poussant un cri de douleur, et tenta tant bien que mal de se relever. Mais ses deux pattes arrière ne voulaient pas bouger. Le demi-dieu avait du couper la colonne vertébrale, ainsi que tout les nerfs qui permettaient aux membres inférieur de bouger. La mâchoire crispée, il se retourna vers la cause de son mal, Julien, et dans un effort colossal, se propulsa de ses pattes avant sur son nouvel ennemi. Dans sa main se tenait le poignard sanglant qui s'était fiché dans son dos, et se prépara à asséner un coup de grâce au demi-dieu.


-Crève ! Misérable humain ! S’époumona la bête en bondissant sur son ennemi dans un hurlement de rage.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand notes et foudre se mêlent [Pv Julien]   Sam 26 Nov - 9:41

Le centaure avait retiré le poignard de son dos et cria :

-Crève ! Misérable humain !

Julien eut juste le temps d'esquiver le coup mais le couteau entailla sa joue et le centaure se jeta sur lui l'attrappant et lui broya le dos. Julien sentait sa colone vertébrale craquer mais ça devait être une illusion créée par la panique. Soudain Julien se ressaisit et deux boules blanches d'énergie apparrurent entre ses mains. Des éclairs.J ulien agrippa le centaure par les épaules et l'énergie pénétra en lui, l'éléctrocutant. La minute d'après il avait laché Julien et de la fumée s'échappait alors de sa bouche et de ses yeux. Le centaure s'écroula à terre, mort. Il avait été grillé sur place. Le fils de Zeus s'écroula à terre épuisé. Créer une énergie comme cela lui demandait une grande vitalité. Il regardait le ciel, il avait le teint pâle sur sa peau normalement bronzée.

Un bout de temps passa et Julien se leva toujours le teint blâfard. Il se dirigea vers le centaure et le jeta dans le lac, puis il murmura en regardant le centaure couler :


-Puisse Poséidon te creuser une tombe. Moi je n'en peux plus. Tu as été un adversaire redoutable. Je suis désolé de t'avoir tué mais c'est ainsi....Tu ne m'a pas laissé le choix. Puisse Hadès l'inflexible avoir pité de ton âme.

Puis il se tourna vers Calypso:

-Tout vas bien...Enfin je crois...Qui est-tu au fait ?

Julien ne connaissait rien d'elle et aimerait en savoir un peu plus, il s'allongea à côté d'elle et se reposa. Attendant toute réponse succeptible d'être interressante.


(Hors rp : Désolé du retard j'étais débordé^^)
Revenir en haut Aller en bas
Calypso
Modérateurs
avatar

Messages : 100
Date d'inscription : 14/11/2011

MessageSujet: Re: Quand notes et foudre se mêlent [Pv Julien]   Mar 29 Nov - 19:33

Calypso fixait la scène avec horreur, impuissante. Julien se prenait une multitude de coups, et la violence de cette bataille lui faisait monter les larmes aux yeux. Ces derniers s’écarquillèrent d'ailleurs quand deux boules de foudre se matérialisèrent dans les paumes du demi dieu et parcoururent le centaure. Sa chair se carbonisa peu à peu, tandis que le bandit hurlait sa douleur sans pouvoir faire le moindre geste. Finalement, il s'effondra, et la sirène laissa échapper un hoquet de surprise. De ses yeux en larmes, elle fixa le cadavre couler lentement dans le lac des sirènes. C'était honteux de le jeter ainsi dans la demeure de Poséïdon, et elle était sûre et certaine que ses soeurs seraient sûrement mécontentes de retrouver le corps d'un macchabée à côté de chez elles. Mais elle ne reprocha pas au demi-dieu son geste, de peur de représailles. Il fallait avouer qu'elle était effrayée par l'être divin maintenant qu'elle avait vu l’étendue de son pouvoir. Quand il s'approcha, elle fit de son mieux pour refouler sa crainte, mais par réflexe, elle s'écarta un peu de Julien qui s'étendait sur le rocher, et ne se rendit pas compte qu'elle le fixait avec une mine craintive et effrayée.

-Tout vas bien...Enfin je crois...Qui est-tu au fait ?

Elle ne répondit pas. Devait-elle vraiment répondre à ça ? Qui elle était... C'était simple : une sirène chassée de son village qui n'avait rien à faire dans ce monde et qui se rendait compte petit à petit de la violence qui y régnait. Mais ça, elle ne souhaitait pas le dire. Depuis l'incident qui s'était produit dans son village, elle ne faisait plus confiance à personne, et n'était pas prête de révéler ce qu'elle était à un être aussi puissant et terrifiant que l'était Julien. Mais elle se sentait obligée de répondre, par crainte sûrement. Alors, dans un murmure, et ignorant les tremblements qui s'étaient emparés d'elle, Calypso finit par répondre:

-Personne...

Alors son regard azur se perdit dans l’immensité du lac des sirènes tandis que la jeune Calypso essayait de refouler tant bien que mal la peur qui la rongeait, peur animée surtout par les fantômes de son passé qu'elle avait vainement tenté de chasser de sa mémoire...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand notes et foudre se mêlent [Pv Julien]   Mer 30 Nov - 14:47

-Personne...

Calypso avait dit cela avec tristesse et mélancolie. Julien sourit, sous le charme de cette jeune fille mais il répondit néanmoins :

-Personne de peut être personne...Tout le monde sert à quelque chose...Même s'ils ne veut pas l'avouer. Même ce centaure servait à quelque chose. A t'apprendre l'humilité. Enfin bon c'est un point de vue.

Il sourit, trouvant sa phrase philosophique et très enjouée.Il aimait quand ses phrases prenaient une tournure autre que des mots. C'était une métaphore et en même temps une leçon de vie. Il sourit.

Mais soudain, il sentit son ventre gargouiller. Il fit apparaitre un léger éclair sur sa main droite et le lança dans la rivière. Le choc fit sauter un poisson qui tomba sur la terre ferme. Julien se leva et sortit quelques brindilles de ses poches et fit un feu, faisant cuir le poisson. Un moment passa et la truite fut cuite à point.Julien engloutit sa maigre récompense et lécha les os de celle-ci. Son ventre se calma et Julien s'allongea au sol rêveur.

Il était le fils de Zeus et en était fier même s'il avait peine à l'avouer. Car en secret il haissait son père de l'avoir abandonné comme un chaton sur le bord de la route mais bon, c'était du passé.

Mais le passé était avant le présent et le présent le futur du passé...

Revenir en haut Aller en bas
Calypso
Modérateurs
avatar

Messages : 100
Date d'inscription : 14/11/2011

MessageSujet: Re: Quand notes et foudre se mêlent [Pv Julien]   Mer 30 Nov - 15:13

-Personne de peut être personne...Tout le monde sert à quelque chose...Même s'ils ne veut pas l'avouer. Même ce centaure servait à quelque chose. A t'apprendre l'humilité. Enfin bon c'est un point de vue.

L'humilité... Elle n'avait pas l'impression de l'avoir apprise. La sirène ne savait pas vraiment ce qu'elle était elle même, de son rôle dans ce monde, et ce n'était pas ce pauvre centaure qui allait le lui révéler. Bien que sage, cette phrase lui paraissait quelque peu absurde, mais elle n'en dit rien. Après tout, ces mots semblaient là pour la réconforter et rabaisser Julien pour si peu était inutile et idiot. Elle se contenta de plonger son regard dans celui du demi-dieu, se demandant s'il avait vécu assez d'années pour savoir qui il était vraiment. Après tout, sous ses airs de jeune homme, il devait avoir traversé de nombreuses années. Calypso était perdue dans ses pensées quand une intense lumière la fit sursauter. Cette lueur provenait directement de la main de Julien : Un éclair. Prise de panique, elle recula un peu plus, et avisa la foudre atterrir dans l'eau et remuer la surface du lac. La sirène fut choquée par ce geste, et dans un élan de rage, elle se releva et se tourna vers le demi-dieu qui venait d’attraper un poisson. Il devait avoir lancé son arme pour le pêcher, mais ça n'excusait rien ! Serrant les poings, la sirène descendit de son rocher et se posta à côté du demi-dieu.

-Qu'est-ce qui vous a pris de lancer cet éclair ? Savez-vous que des sirènes vivent ici ?! Vous auriez pu blesser quelqu'un.

Elle ne voulait évidement pas révéler qu'elle était elle même une sirène, mais elle ne pouvait pas rester de marbre face à cette indifférence vis à vis de ses soeurs. Après tout, il leur avait envoyé un cadavre et venait de provoquer une décharge dans l'eau. Si elle en avait eu le courage, elle l'aurait giflé et serait partie dans les profondeurs du lac, mais elle était toujours craintive quand aux pouvoirs de Julien, et la boule de foudre qu'il avait balancé dans le lac ne l'aidait pas à se sentir plus rassurée. Elle n'allait donc pas recourir à la gifle, sachant pertinemment qu'elle frôlait déjà la limite en s'adressant ainsi au fils du plus puissant des dieux.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand notes et foudre se mêlent [Pv Julien]   Mer 30 Nov - 16:19

-Qu'est-ce qui vous a pris de lancer cet éclair ? Savez-vous que des sirènes vivent ici ?! Vous auriez pu blesser quelqu'un.

Julien éclata de rire, surpris par l'audace de cette jeune fille mais il répondit néanmoins à la remarque de celle-ci :

-Calme-toi ! Dis Julien sur un ton qu'il ne voulait pas aussi grave. Pour qui te prends-tu ? Même si cet éclair avait touché une sirène, l'effet n'aurait que la chatouiller car ce n'est pas le même que j'ai utilisé lors du combat contre le centaure. Et de plus ma mère était une Océanide. Donc je sais maîtriser l'eau, et le cadavre du centaure est déjà loin emporté par le courant. Il ne risque pas de déranger tes soeurs. Car oui je sais que tu es une sirène, le ton que tu as employé en disait long sur toi. Et s'il te plaît, je ne me fâche que très peu mais si un jour l'envie te reprend de me parler sur ce ton...

Il laissa sa phrase en suspens. Son aura grandit dangereusement. Même si il se savait incapable de faire du mal à quelqu'un, il n'aimait pas qu'on lui parle ainsi. Et cela aurait été pareil si un dieu l'avait dit .Comme il l'avait dit un jour, il concidérait tout le monde comme égal. Mais tout à coup il se sentit terriblement désolé. Il se comportait comme une brute et il s'excusa :

-Je...Heu...Pardonne moi...Calypso. C'est que je n'ai guère l'habitude qu'on me parle sur ce ton. C'est peut-être parce que je vis en solitaire. Je te prie de m'excuser...Acceptes-tu mes excuses?

Il savait que partout ailleurs, un fils de Zeus qui implorait une fille de lui accorder son pardon était pour le moin...Inhabituel... Mais bon Julien n'est pas comme tout le monde.
Revenir en haut Aller en bas
Calypso
Modérateurs
avatar

Messages : 100
Date d'inscription : 14/11/2011

MessageSujet: Re: Quand notes et foudre se mêlent [Pv Julien]   Mer 30 Nov - 16:51

-Calme-toi ! Pour qui te prend-tu ? Même si cette éclair avait touché une sirène, l'effet n'aurait que la chatouiller car ce n'est pas le même que j'ai utilisé lors du combat contre le centaure. Et de plus ma mère était une Océanide. Donc je sais maîtriser l'eau, et le cadavre du centaure est déjà loin emporté par le courant. Il ne risque pas de déranger tes soeurs. Car oui je sais que tu es une sirène, le ton que tu as employé en disait long sur toi. Et s'il te plaît, je ne me fâche que très peu mais si un jour l'envie te reprend de me parler sur ce ton...

La crainte se lisait maintenant sur le visage de la sirène, une crainte mêlée à la colère. Il avait tout découvert, et l'avait contredite de manière plausible sur tous les points. Pendant un instant, elle fut tentée de plonger dans le lac pour fuir les foudres du demi dieu et peut-être sa propre honte. Elle alla même jusqu'à ce retourner afin de sauter dans l'eau turquoise. Mais les paroles de julien la retinrent...

-Je...Heu...Pardonne moi...Calypso. C'est que je n'est guère l'habitude qu'on me parle sur ce ton. C'est peut-être parce que je vis en solitaire. Je te prie de m'excuser...Acceptes-tu mes excuses ?

La sirène ferma les yeux en prenant une grande inspiration. A en juger par la façon dont avait réagit le demi-dieu, elle devait répondre minutieusement, et faire attention à ce qu'elle disait. C'était si soudain. Il venait à peine de lui hurler dessus qu'il s'excusait déjà. Décidément, c'était une divinité bien étrange qu'elle avait là. Aussi terrifiant qu'intriguant, un parfait inconnu aux yeux de Calypso. Un inconnu qui l'effrayait, certes, mais qui était aussi plein de bon sens... Ouvrant à nouveaux ses yeux, elle se retourna vers le guerrier.

-C'est moi qui suis désolée... J'ai agis de façon complètement stupide, et je jure que ça ne se reproduira plus.

S'excusait-elle par peur, ou par sincérité ? Elle même ne le savait pas. Même si elle pouvait faire semblant, il lui semblait ressentir un regret quand elle songeait à ce qu'elle avait fait, même si sa réaction à ce moment là était justifiée. Elle l'avait aussi fait par crainte, ça, elle en était sure. Mais il y avait autre chose... Peut être... qu'elle n'appréciait pas de voir le demi-dieu dans cet état. Enfin, elle s'était excusée, mais elle n'osait plus affronter Julien du regard. La tête basse, elle attendit une quelconque réaction de la part du guerrier...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand notes et foudre se mêlent [Pv Julien]   Mer 30 Nov - 17:18

-C'est moi qui suis désolée... J'ai agis de façon complètement stupide, et je jure que ça ne se reproduira plus.

Julien était un peu désolé lui aussi.

-Non vraiment...je...

Puis il aperçu le regard vide de la sirène qui n'osait plus le regarder en face. Il se sentit coupable et se traita de tous les noms. De si beaux yeux. Qui fixaient le vide...La pauvre...Il s'approcha d'elle doucement et plaqua le plus légèrement possible ses mains sur les joues de Calypso :

-Je t'en prie regarde-moi. C'est moi qui est désolé. Je ferai plus attention la prochaine fois. Je...te le jure Calypso.


Julien sentit la gêne de la jeune fille et s'écarta d'elle. Il s'allongea. Il était épuisé. Livide. Et il ne savait pas où dormir car la nuit allait tomber et il regarda tristement le couché de soleil merveilleux au loin. Hélios rentrait au palais. Julien aurait donné n'importe quoi pour être avec lui et avoir un endroit où dormir ce soir.


Il bailla. Il cueillit un fruit sauvage et croqua dedans. Le jus sucré se répandit sur son cou et il s'essuya avec une feuille de bouleau. Puis il regarda le ciel orangé...
Revenir en haut Aller en bas
Calypso
Modérateurs
avatar

Messages : 100
Date d'inscription : 14/11/2011

MessageSujet: Re: Quand notes et foudre se mêlent [Pv Julien]   Mer 30 Nov - 19:16

-Non vraiment...je...

Elle sentit deux mains lui serrer doucement les joues et lui redresser la tête. Alors, avec un air décontenancé, elle plongea son regard dans le sien, se sentant rougir jusqu'aux oreilles. Ses yeux noisettes la firent soudainement tressaillir, mais elle ne put esquisser le moindre geste, et se contenta de le fixer d'un air troublé.

-Je t'en prie regarde-moi. C'est moi qui est désolé. Je ferai plus attention la prochaine fois. Je...te le jure Calypso.

Bizarrement, son coeur s’emballa dans sa poitrine et elle sentit ses joues s'enflammer d'avantage. Ces simples mots suffirent à la calmer, et elle s'en sentit d'autant plus coupable. Puis, sans crier gare, le demi-dieu retira ses mains de son visage et s'éloigna. Avec un pincement au coeur, Calypso le regarda s'allonger. Elle se sentait honteuse de s'être emportée ainsi, et elle regrettait son geste. Le soleil s'éteignait lentement, et elle vint finalement s’asseoir à côté de lui, ne quittant pas des yeux le couché du soleil. Au bout d'un moment, il ne resta plus que quelques rayons, et les étoiles commencèrent à briller. Là, éclairés seulement par le feu qu'avait allumé Julien, ils restèrent silencieux un moment.

- Vous... comment se fait-il que le grand fils de Zeus soit ici en ce moment même plutôt qu'à l'Olympe? Sans vouloir être indiscrète...

Elle était intriguée par le demi-dieu, et voulait en savoir un peu plus sur lui. Il était rare que les Dieux descendent de l'olympe pour dormir à la belle étoile... Calypso finit par détourner le regard, par peur de l'avoir froissé. D'un geste naturel, elle réajusta une mèche de cheveux brunes, légèrement turquoise que le temps avait finit par sécher et lisser. Et dans un silence entrecoupé par le chant des grillons, elle attendit une réponse de Julien, espérant de tout son coeur de ne pas avoir été trop insolente dans ses interrogations...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand notes et foudre se mêlent [Pv Julien]   Jeu 1 Déc - 13:35

- Vous... comment se fait-il que le grand fils de Zeus soit ici en ce moment même plutôt qu'à l'Olympe ? Sans vouloir être indiscrète...

Julien répondit sans même regarder Calypso, le regard perdu sur le lac, auquel le couché de soleil commençait à faire de curieux reflets, tellement beaux :

-En fait, mon père m'a renié...Tu sais la prophétie qui concernait Athéna ? Qu'un enfant de Zeus contriburait à sa chute. Et bien cet enfant c'est moi. Et mon père au lieu de me tuer, m'a laissé vivre mais sans avoir le privilège de voir l'Olympe...Tout le monde se moquait de moi...Petit...J'étais différent...Le problème avec la différence c'est qu'un moment ou un autre, elle devient un point commun...Et je sais alors, que je ne suis guère le seul à être différent, comme toi.Tu as dû souffrir étant jeune. A cause de ta différence. Je me trompe ? Enfin si tu ne veux pas me le dire je comprendrais. Après tout, la différence ne veut, la plupart du temps, pas être partagée. C'est pourquoi c'est une différence. Car si tu ne le partage pas, personne n'aura le désir de te ressembler. Mais c'est une phrase bien compliquée à comprendre pour quelqu'un qui n'est pas différent mais tout le monde à une différence sinon la vie serait ennuyeuse...J'y ai déjà songé, à cela. Même les dieux son différents, peut-être même plus que nous, les mortels. Même si je suis Immortel.

Il eu un petit rire devant les yeux écarquillés de Calypso, qui soit ne comprenait rien aux phrases sages de Julien, soit était étonnée qu'il soit Immortel. Car ce n'est pas un mince exploit.

C'est vrai qu'être un Immortel relevait la plupart du temps, un traitement de rois ! Un festin ! Julien n'y avait eu droit qu'une fois. Un roi qui avait peur des foudres de son père l'avait invité à un banquet. Julien se régala ce jour là. Il n'avait pas l'habitude des plats bien garnis et décorés sur un plateau d'argent.

Julien fixa Calypso avec admiration car c'est vrai que les sirènes était fichtrement belles !

Revenir en haut Aller en bas
Calypso
Modérateurs
avatar

Messages : 100
Date d'inscription : 14/11/2011

MessageSujet: Re: Quand notes et foudre se mêlent [Pv Julien]   Sam 3 Déc - 15:55

-En fait, mon père m'a renié... Tu sais la prophétie qui concernait Athéna ? Qu'un enfant de Zeus contribuerait à sa chute. Et bien cet enfant c'est moi. Et mon père au lieu de me tuer, m'a laissé vivre mais sans avoir le privilège de voir l'Olympe...Tout le monde se moquait de moi... Petit... J'étais différent... Le problème avec la différence c'est qu'un moment ou un autre, elle devient un point commun... Et je sais alors, que je ne suis guère le seul à être différent, comme toi. Tu as dû souffrir étant jeune. A cause de ta différence. Je me trompe ?

Elle ne répondit rien. Il avait totalement raison, et elle fut étonnée de voir qu'ils n'étaient pas si différents l'un de l'autre. Elle fut réconfortée de voir qu'au moins une personne dans ce monde était capable de la comprendre. Malgré tout, elle resta silencieuse. Parler de son passé n'était pas quelque chose d'agréable pour elle. Une sorte de boule restait coincée dans sa gorge. Et puis, même si cela la soulageait, elle ne se sentait pas prête à se confier à quelqu'un qu'elle connaissait à peine. Même si elle venait d'en apprendre beaucoup sur lui en quelques phrases. elle préférait garder ses mauvais souvenirs pour elle. Après tout, ils étaient derrière, et bien qu'elle ait de la peine à les refouler, ce n'était pas utile de les faire resurgir en se confiant...

-Enfin si tu ne veux pas me le dire je comprendrais. Après tout, la différence ne veut, la plupart du temps, pas être partagée. C'est pourquoi c'est une différence. Car si tu ne le partage pas, personne n'aura le désir de te ressembler. Mais c'est une phrase bien compliquée à comprendre pour quelqu'un qui n'est pas différent mais tout le monde à une différence sinon la vie serait ennuyeuse... J'y ai déjà songé, à cela. Même les dieux son différents, peut-être même plus que nous, les mortels. Même si je suis Immortel.

Elle le regarda d'un air étonné, chose qui sembla amuser le demi dieu. Honteuse, elle détourna le regard en rougissant. Cette phrase était bien compliquée, et digne d'un grand philosophe. Décidément, même s'il pouvait paraître immature par moments, Julien était quelqu'un de particulièrement sage. Un long silence s'installa entre les deux personnes, tandis que Calypso était rongée par l'envie de tout lui dire. Elle sentait qu'elle pouvait lui faire confiance, mais quelque chose l’empêchait de lui en parler. Peut être la douleur que lui infligerait l’évocation de ses souvenirs... finalement, elle rompit le silence.


-Oui, j'ai souffert de ma différence quand je n'étais encore qu'une enfant, murmura-t-elle en fermant les yeux. Je n'avais pas conscience de ce que j'étais, et quand je l'ai appris, on m'a rejetée de mon village, ajouta-elle, sa voix secouée par les sanglots qu'elle tentait d'étouffer. On m'a longtemps considérée comme un monstre, et aujourd'hui, les cicatrices ne se sont toujours pas refermées...

Et sur ces mots, ce qu'elle redoutait arriva, l'émotion qui lui serrait la gorge explosa et d'énormes larmes coulèrent sur ses joues.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand notes et foudre se mêlent [Pv Julien]   Lun 5 Déc - 14:34

-Oui, j'ai souffert de ma différence quand je n'étais encore qu'une enfant, murmura-t-elle en fermant les yeux. Je n'avais pas conscience de ce que j'étais, et quand je l'ai appris, on m'a rejetée de mon village, ajouta-elle, sa voix secouée par les sanglots qu'elle tentait d'étouffer. On m'a longtemps considérée comme un monstre, et aujourd'hui, les cicatrices ne se sont toujours pas refermées...

Puis elle éclata en sanglots, Julien se maudit.Quel imbécile ! Il ne voulait pas la froisser,elle devait vraiment avoir un passé horrible, peut être même plus que Julien.Elle a dût se cacher continuellement, la peur au ventre que quelqu'un la découvre sous sa vraie forme. Julien la serra amicalement,(il hésita d'abord,ayant peur de la génée), il lui frotta avec douceur ses cheveux pour la calmer. Ils restèrent longtemps là, les sanglots étouffés de la jeune sirène à travers l'épaule du demi-dieu. Puis Julien se redressa, Calypso ne pleurait plus. Julien lui sècha ses larmes avec un bout de tissu en soie.

-Je suis vraiment désolé. J'espère que les dieux t'épargneront une expérience aussi douleureuse. Si ça peut te rassurer je ne vois pas pourquoi les gens te traitent de monstre alors que pour dire cela, il faut être justement un monstre. Et je pense qu'il sont jaloux car, tu n'a rien à envier à ces personnes, tu es vraiment belle, et une fille formidable.


Julien se frotta les yeux, épuisé et attendit une réponde de la sirène.

(Hors rp désolé du peu mais je savais pas quoi mettre.)
Revenir en haut Aller en bas
Calypso
Modérateurs
avatar

Messages : 100
Date d'inscription : 14/11/2011

MessageSujet: Re: Quand notes et foudre se mêlent [Pv Julien]   Lun 5 Déc - 21:45

Les larmes coulaient abondement, et elle sursauta en sentant deux bras l'enlacer tendrement. Elle se sentit gênée par ce contact si soudain, mais ne repoussa pas le demi-dieu. Au contraire, elle nicha sa tête dans le creux de son épaule, de se souciant pas des larmes coulant sur l'armure du guerrier et tentant de sécher ses larmes, le sentant caresser ses cheveux avec douceur. Elle finit par se calmer, et se redressa, sentant Julien essuyer ses yeux d'un morceau de tissu. Là, dans les bras du jeune homme, elle se sentait en sécurité, et réconfortée par le geste du demi-dieu. Il était tellement gentil, contrairement à beaucoup, et elle pouvait s’estimer heureuse d'avoir rencontré quelqu'un comme lui.

-Je suis vraiment désolé. J'espère que les dieux t'épargneront une expérience aussi douloureuse. Si ça peut te rassurer je ne vois pas pourquoi les gens te traitent de monstre alors que pour dire cela, il faut être justement un monstre. Et je pense qu'il sont jaloux car, tu n'as rien à envier à ces personnes, tu es vraiment belle, et une fille formidable.

Elle se sentit rougir, sûrement à cause des compliments du jeune homme. Il n'était pas dans ses habitudes d'en recevoir, étant donné qu'elle vivait la plupart du temps seule. C'est ainsi gênée et heureuse à la fois qu'elle balbutia de timides remerciements. Finalement, elle s'éloigna du demi-dieu. La fatigue commençait à se faire vaguement ressentir. Après tout, c'était le soir, et le ciel n'était plus éclairait que de quelques faibles rayons. Il se faisait tard... Et elle allait sûrement aller dormir. Se retournant vers Julien, elle plongea son regard turquoise dans le sien.

-Il se fait tard, et je pense que je vais y aller...

Avec un sourire, elle adressa un signe de tête au demi-dieu, puis se retourna. Alors elle rentra un pied dans l'eau, puis le deuxième, et avança doucement vers le lac, marchant de plus en plus profond. Finalement, ses jambes se joignirent et des écailles prirent la place de sa peau. Se retournant pour jeter un dernier regard à Julien, elle finit par plonger, une gracieuse queue ressortant un peu de l'eau pour disparaître complètement dans le lac.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand notes et foudre se mêlent [Pv Julien]   Ven 30 Déc - 12:00

-Il se fait tard, et je pense que je vais y aller...

Julien hocha la tête. Lui aussi devait y aller :

-Moi aussi. J'espère avoir l'honore de te revoir un jour... Calypso...

Puis elle plongea, Julien crut voir sa queue au fond de l'eau.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand notes et foudre se mêlent [Pv Julien]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand notes et foudre se mêlent [Pv Julien]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand les Malfoy s'en mêlent ! ~ Loïc Malfoy
» EXAMEN Niveau 5 - Quand les jumelles s'en mêlent....
» Les demoiselles s'en mêlent ! [Kassandra]
» Quand les Ombres se frôlent
» Quand haiti pourra-t-elle exporter vers RD?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Cité d'Héllenos :: Les Forêts :: Le Lac des Sirènes :: Le Lac des Sirènes-
Sauter vers: