AccueilFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Lorsque deux combattantes de clans ennemis se rencontrent ...(pv Robine)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cassandre
Fille de Hadès
avatar

Messages : 132
Date d'inscription : 24/06/2011
Age : 20
Localisation : Dans la cité d'Héllenos

MessageSujet: Lorsque deux combattantes de clans ennemis se rencontrent ...(pv Robine)   Mer 8 Aoû - 16:24

Je passais mon après midi à l’Agora. J’étais sensée recevoir des nouvelles de Cassia, ma nouvelle alliée. Mais l’âme qui devait me faire un rapport commençait à tarder. Fichus esprits, on ne peut pas leur faire confiance. Ils mériteraient que je les renvoie en Enfer !
Mais mon père avait tenu à ce que je les garde alors, je ne pouvais que me contenter de les supporter.
J’avais choisi tout spécialement cet endroit. Il était bondé à cette heure de l’après midi, de cette façon, personne ne ferait attention au fait que je parlais toute seule.
Voyant que l’âme n’arrivait toujours pas, je commençais à moi aussi m’intéresser aux stands des marchands. Je regardais plus attentivement les bijoux. L’un d’entre eux m’attirait plus que les autres. C’était un collier en hématite. Sa forme était celle d’une magnifique rose, et le cœur de celle-ci était orné d’un magnifique rubis. Le collier, sans être trop discret non plus, ne se faisait pas remarquer par son extravagance. J’hésitais à l’acheter, après tout je n’étais pas là pour ça.


Mais si le destin m’a placé sur la route de cette merveille, c’est surement parce qu’elle est faite pour moi, pensais-je.

Finalement je sortis ma bourse afin de payer le bijou. J’étais peut-être contre la cité mais je n’étais pas pour autant une voleuse. Ce n’était pas plus par principe que par fierté, j’aimais que tout ce que je possède m’appartienne à moi et à moi seule, pas qu’il soit dérobé au premier marchand de la ville.

Après avoir fini cet achat, je me dirigeais vers le stand suivant. Celui-ci présentais des tissus aux différentes couleurs, mais ce n’était pas ce qui m’intéressais, je préférais largement mes longues robes noires.
Pourtant, cet étal semblait attirer un grand nombre de personne. Si bien que je fus plusieurs fois bousculée. Au bout de la troisième fois, je m’énervais, bien que la personne devant moi, ne fut pas spécialement coupable –elle avait surement du être bousculée elle aussi- ce fut elle qui subit ma colère
.

-Ne pouvez-vous pas faire attention ? M’énervais-je. Je vous conseille d’être prudente la prochaine fois si vous ne voulez pas gouter à la lame de mon poignard.

Une fois sortie de l’amas de personnes, j’observais la jeune femme sur qui je m’étais défoulée.
Elle était beaucoup plus grande que moi, si bien que je du lever la tête pour voir son visage. Ses yeux étaient noirs bien que quelques reflets verts s’y rajoutaient parfois lorsque des rayons de soleil arrivaient dans notre direction. Son teint était halé, comme la plupart des habitants d’Hellenos, et ses cheveux, roux, étaient attachés par une queue de cheval.
Je pus aussi remarquer qu’elle portait une arme.


Eh mince, si j’avais su je ne me serais pas entrainée dans de tels ennuis, pensais-je.

Je ne voulais pas me retarder dans mes affaires, et un combat ne serait pas le bienvenu étant donné ma mauvaise humeur du moment, même si il ne faisait aucun doute que malgré la carrure de la jeune femme je pourrais facilement lui tenir tête. Je n’avais pas passé autant de temps à m’entrainer pour rien. Si elle avait sa taille et surement sa force de son coté, moi j’étais à la fois rapide et agile.

Je verrais bien, me dis-je. Après tout je n’ai plus le choix à présent, ce qui est fait est fait

Restait à savoir si la jeune femme désirait se battre ou non avec moi. Peut-être ne tiendrait-elle pas compte de cette histoire, ce n’est pas comme si je l’avais défiée ou humiliée !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Robine
Reine guerrière, Héroïne de la première guerre
avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 06/07/2012
Localisation : s’entraîne

MessageSujet: Manigance à l'Agora ( pv Cassandre )    Lun 20 Aoû - 12:12

Comme chaque après-midi, pour la sécurité de tous je m'occupais de surveiller l'Agora. Aujourd'hui de façon encore plus appliquée, puisque de source apparemment sûre, du nouveau se ferait attendre chez nos ennemis. Avec un œil assidu je passais revue chaque personne, animal, bête mythologique malgré l’affluence de l’après-midi

Puis j'aperçus à l'écart des étalages une jeune fille. Elle était de taille moyenne, les cheveux noirs, longs, portant une robe tout aussi noire, très différente des couleurs affriolantes qui enchantent l'Agora. Elle semblait pester toute seule.

*Je crois avoir trouvé ce que je cherchais*

Je vérifiais une dernière fois qu’il ne pouvait s’agir que d’elle. Lorsque je m’aperçus qu'elle était partie, je serrai les dents. Elle s'était fondue dans la foule… Je me remis assidûment à sa recherche, et ça ne prit pas longtemps car elle s'était simplement intéressée à un étalage de bijoux. Après quelques minutes d'hésitation, je décidai de me rapprocher, gardant tout de même une distance raisonnable. Je la vit acheter un collier, peut-être me trompais-je ?

Elle passa à l'étalage suivant, et, de peur de la reperdre, je me rapprochai un peu plus, mais elle n'eut pas vraiment l'air sur le qui-vive. Après quelques instants, elle arriva au fameux stand de tissus, une habituée n'y serait allée qu'avec la certitude d'acheter, car sinon à part se faire marcher sur les pieds et se faire bousculer, on ne peut pas vraiment s'approcher et se laisser émerveiller. Pas comme au petit matin.

A cause de la foule je peinai à la voir, donc je décidai d'y rentrer. Si elle pouvait y passer inaperçue, pourquoi pas moi ?

Mais une bande de gamins jouant à s'attraper, coururent et passèrent très près de moi ne se souciant guère de Kudoimos, mon épée colossale, accrochée dans mon dos en ne passant qu'à quelques centimètres d'elle. De peur que d'autres ne se blessent, je fis un bond en avant. Je ne vis pas que la jeune fille s'était avancée vers moi, et je la bousculais par inadvertance.
Sa réaction ne se fit pas attendre :

-Ne pouvez-vous pas faire attention ? S’énerva-t-elle. Je vous conseille d’être prudente la prochaine fois, si vous ne voulez pas goûter à la lame de mon poignard.

Elle se débarrassa par de grands mouvements de l'amas de personnes, puis m'observa. Je sentis une infime vague d'hésitation dans son masque de froideur. Je vérifiai ses dires. Elle avait bien un magnifique poignard attaché à sa ceinture, sur lequel étaient gravées quelques inscriptions.

Je la regardai. Elle aussi me regardait. Je la vis grimacer à la vue de mon épée, mais elle ne fit aucune remarque. Je la dévisageai de toute ma hauteur, puis je compris qu'un cercle s'était créé autour de nous, nous préparant à un combat. Mais ici, maintenant, et surtout seulement pour ce simple fait, ce combat aurait sûrement détruit ma couverture.

Malgré le fait qu'elle ait trahie Hellenos et agisse ici en tout impunité me rendait malade, et des idées les plus sadiques les unes que les autres me vinrent en tête. Je sentis mes cheveux se dresser, et un frisson de frayeur envahi mon corps, pensant à ce qui se passerait si je ne me calmais pas dès maintenant.

*Me transformer entraînerait à la fois la destruction de l'Agora, la mort de cette fille, ainsi qu'une déclaration de guerre. Je causerais encore sûrement de nombreux problèmes et on se mettrait à douter de moi.*

*Mais c'est d'autant plus une raison de passer de l'autre côté, car les alliés tous autant qu'ils sont doutent de toi, pourquoi toi tu n'as jamais droit à l'erreur hein ? Bats-toi ! Ou rallie toi, cesse de ne faire de nous qu'un stupide pion, un soldat qui répond « Bien sûr » à toutes les requêtes et demande, rebelle toi je t'en supplie je n'en peux plus !*

Avec les années j'avais appris à ne plus céder à ce genre de tentation, même si à chaque fois je devais me faire plus forte contre mon esprit destructeur. J'avais cédé pour la dernière fois il y a trois ans. Je m’étais sentie si coupable ensuite de les avoir toutes tuées, d'avoir tout détruit, c'était mille fois pire que n'importe quoi d'autre.

*Tu n'en perds pas une toi, hein ? Mais dis-toi que tu n'auras plus jamais le pouvoir, jamais !*

Pendant mon affrontement mental, la fille en question était restée là à me dévisager, attendant une réaction de ma part.

Je décidais d'opter pour une mise en garde, je me penchais alors à la hauteur de son oreille, je l'ai sentie se tendre, puis j'entamais :

- Si tu crois pouvoir conspirer contre la cité en son sein et en toute impunité tu te trompes. Je ne me battrais pas à l'Agora. Il doit y régner une ambiance de bazar, pas de bagarre. De ce fait, je te prierais de garder ta mauvaise humeur pour toi et de partir, et si j'étais toi, avant de menacer quelqu'un, fait attention il faut un minimum d'instinct de survie s'il te plaît, donc maintenant est un mauvais timing qui joue de plus en ta faveur pour se battre, mais méfie toi, on est jamais trop prudent. Prépare-toi, la prochaine tu n'y échapperas pas aussi facilement.

J'ai vu se dessiner sur son masque une seconde faille. Elle a serré les dents et les poings. Sa réponse ne se fit pas attendre : ...

_________________


Robine Feuerbach ! The Queen of Warrior !

PRÉSENTATION↓
☼☼☼
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre
Fille de Hadès
avatar

Messages : 132
Date d'inscription : 24/06/2011
Age : 20
Localisation : Dans la cité d'Héllenos

MessageSujet: Re: Lorsque deux combattantes de clans ennemis se rencontrent ...(pv Robine)   Ven 31 Aoû - 17:27


-Si tu crois pouvoir conspirer contre la cité en son sein et en toute impunité tu te trompes. Je ne me battrais pas à l'agora. Il doit y régner une ambiance de bazar, pas de bagarre. De ce fait, je te prierais de garder ta mauvaise humeur pour toi et de partir, et si j'étais toi, avant de menacer quelqu'un, je ferais attention, il faut un minimum d'instinct de survie, ce n’est pas le bon moment et en plus il ne joue pas en ta faveur, mais méfies-toi, on n’est jamais trop prudent. Prépares-toi, la prochaine tu n'y échapperas pas aussi facilement, répondit la jeune femme.

J’hésitais entre l’énervement et l’amusement. Alors elle croyait réellement pouvoir me battre aussi facilement. Elle me prenait surement pour une fille faible, elle ne savait pas a quel point elle se trompait. Évidemment je n’avais surement pas eu le même entrainement qu’elle. Mais cela n’était pas bien grave... Et puis, avec la bague que mon père m’avait offerte, je ne risquais rien du tout. Cela évidemment, elle n’en avait pas connaissance. Finalement, sa réponse me décevait fortement. Peut-être me serais-je plus divertie si notre querelle avait fini par un combat.
Finalement, je me mis à rire.


-Il est vrai que l’enfer ne me changerait pas beaucoup demi-déesse, mais je suis sure que tu t’y plairais beaucoup toi aussi, dis-je d’un ton ironique. Et je me ferais un plaisir de t’y envoyer, continuais-je beaucoup plus sérieuse. Je n’attends que cela, que tu me défies. Cela fait bien longtemps que je n’ai pas eu de véritable adversaire.

Le but de mes propos était d’énerver mon ennemie –car je considérais que toute personne étant dans le clan adverse au mien était un ennemi, que je la connaisse ou non- afin qu’elle se décide finalement à combattre. Elle n’aurait aucune chance de me tuer évidemment, mais cela serait amusant de la voir essayer. Et puis, je voulais voir quelle était la puissance de son épée.

*Peut-être pourrais-je la garder quand elle sera morte, pensais-je.

Mais je laissais de coté cette idée. Elle devait être bien trop lourde pour moi. Et trop difficile à manier pour quelqu’un qui n’avait l’habitude que d’utiliser un poignard.

Je quittais quelques secondes la jeune femme des yeux afin de jeter un coup d’œil aux alentours. L’âme que j’avais envoyée n’était toujours pas revenue.
Je soupirais. Elles ne connaitront donc jamais la ponctualité ! Après tout ce n’est pas comme si elles avaient autre chose à faire que travailler pour moi, étant donné qu’elles n’ont plus de corps.


*Il faudra que j’en touche un mot à mon père la prochaine fois, peut-être pourrait-il remédier à ce problème.*

Mais ce n’était pas le sujet, en tout cas pas pour le moment. Je sortis mon poignard –on ne sait jamais si mon adversaire se décidait à combattre - et me mis à jouer avec la lame, en faisant attention à ne pas m’entailler.

-Alors demi-déesse, que faisons-nous maintenant ? demandais-je, un sourire sadique sur les lèvres.

[hrp : désolée pour le retard j'ai eu une semaine assez remplie, je n'avais pas vraiment le temps de répondre]


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Robine
Reine guerrière, Héroïne de la première guerre
avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 06/07/2012
Localisation : s’entraîne

MessageSujet: Re: Manigance a L'Agora ( pv Cassandre )    Lun 10 Sep - 20:11

-Il est vrai que l’enfer ne me changerait pas beaucoup demi-déesse, mais je suis sûre que tu t’y plairais beaucoup toi aussi, dit-elle avec un ton ironique. Et je me ferais un plaisir de t’y envoyer. Elle continua, plus sérieuse : Je n’attends que cela, que tu me défies. Cela fait bien longtemps que je n’ai pas eu de véritable adversaire.

Sa provocation ne faisait qu'attiser ma haine envers elle, et ce sourire sadique… Il me fallut de longues secondes pour me raisonner et ne pas la gifler. Mais je relevais qu'elle avait dit être habituée aux enfers. Fille d’Hadès ? Thanatos ? Pourtant la seule divinité que je vis en elle fut Éris: impétueuse, mesquine, sadique, trompeuse, jusque dans ses mimiques.

*
ça ne me plaît vraiment pas *

Puis je vis son regard se poser sur Kudoimos. Face à son petit poignard, la victoire serait facile.
Mais l'arrogance dont elle faisait preuve me poussa à me méfier. C'était sûrement une demi-déesse puissante. En effet, cette dague qu'elle portait dégageait une aura divine, cadeau d'un dieu, certainement ses parents divins. Si elle ne rejetait pas l'idée de combat, c'était sûrement parce qu'il y avait anguille sous roche. Je serrais les dents. Non, il y avait définitivement une entourloupe.


*Que faire pour qu'elle s'en aille ?*

*Te transformer, vas-y transforme toi ! *

La tentation retentissait de nouveau, à l’affût. Mais elle n'avait pas tort. Si je me transformais, toute l'Agora prendrait la fuite et elle avec, cependant tout serait détruit également.

*
Si seulement je pouvais contrôler cette marque ! rageais-je intérieurement

Je fus interrompue dans ma bataille mentale par la sang-mêlé, qui de plus, s'était armée.

- Alors demi-déesse, que faisons-nous maintenant ?

Très bonne question ! Personnellement j'aurai adoré continuer à la surveiller, mais maintenant il fallait qu'elle parte avant que je m'énerve réellement.

-Il n'y a pas de « nous », toi tu t'en vas dès maintenant, avant qu'on appelle des gardes, dis-je le plus posément possible. Puis je murmurais de façon à ce qu'elle seule puisse entendre : Je vis très mal toute sorte de trahison envers Hellenos, je ne comprends pas les personnes comme toi qui ne supportent pas la plénitude de la paix. Je te le répète, part !

Ce n'était qu'un murmure et pourtant j'y avais mis mes sentiments, et je sentis la tentation revenir à la charge. Je sentis mes cheveux se soulever et par réflexe je passais un bras derrière mon dos pour les retenir.

Cela ne servait strictement à rien, et je ne me sentais pas vraiment en sécurité, elle, son poignard en main, les miennes nues. Je décidais donc en passant mon bras par-dessus mon épaule de prendre Tumulte. Sa lame passa non loin de son visage, et pour tant elle ne recula pas. Interpellée, je la regardais et vit à son expression effarée qu'elle ne menait pas large. Pas à cause de Kudoimos, non. Plus sûrement de ses manigances découvertes !

Tous les jours, quelques gardes venaient 2 à 3 fois par jour prolonger leur ronde de la cité jusqu'à l'Agora. Ils n'allaient pas tarder, il fallait qu'elle parte !

_________________


Robine Feuerbach ! The Queen of Warrior !

PRÉSENTATION↓
☼☼☼
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre
Fille de Hadès
avatar

Messages : 132
Date d'inscription : 24/06/2011
Age : 20
Localisation : Dans la cité d'Héllenos

MessageSujet: Re: Lorsque deux combattantes de clans ennemis se rencontrent ...(pv Robine)   Sam 22 Sep - 18:29

-Il n'y a pas de « nous », toi tu t'en vas dès maintenant, avant qu'on appelle des gardes, dit-elle avec calme. Je vis très mal toute sorte de trahison envers Hellenos, je ne comprends pas les personnes comme toi qui ne supportent pas la plénitude de la paix. Je te le répète, part !

Je restais quelques instants décontenancée. Mais je repris vite mon masque d’impassibilité, meme si au fond de moi je sentais que j’allais avoir des ennuis.
Pas avec ses gardes, ils pouvaient bien venir par centaines que cela ne m’aurait pas géné.
Mais plutôt parce que j’avais promis à mon père de ne pas m’attirer d’ennuis, et de ne pas attirer l’attention sur moi. Je récapitulais mentalement combien de personnes étaient au courant de mes plans, ou tout du moins que je faisais partie de l’ennemi. Premièrement, il y avait Poséidon , que j’avais affrontée en personne dans son temple. Il devait sans doute avoir deviné que j’étais toujours en vie, il savait donc aussi à présent que je conspirais contre les dieux ; il y avait aussi Cassia, Amor, Heranos et Arabella , mais eux était sensés etre de mon coté, meme si je ne leur faisait pas tout à fait confiance.
Il y avais aussi Iris qui était présente , mais elle ne présentait pas vraiment de menace pour moi, en tout cas pour le moment. Et maintenant , il y avait cette inconnue.
Oui, c’était sur, père allait vite etre au courant de toute cette histoire. Et il allait surement s’inquieter, voir s’énerver contre moi. Je ne pus m’empecher de me remémorer le moment ou il m’avait saisie par la gorge. Je secouais la tete pour chasser de mauvais souvenirs et reportais mon attention sur la jeune femme


-Je me fiche de tes gardes, appelles-les si cela te chante. Après tout, je ne suis plus à une victime près. Car tu dois savoir aussi bien que moi que la plupart d’entre eux, je dirais même la majorité est parfaitement humaine. Ils sont mortels, j’ai une dague, la conclusion à cette histoire devrait te venir toute seule. Mais contrairement à ce que tu peux croire, je n’ai aucun problème avec le peuple d’Hellenos. Je ne suis meme pas contre la cité, je suis contre les dieux. Si tu savais ce que faisaient tes divinités adorée, tu n’en penserais plus la meme chose.

Comme je l’avais espéré j’avais attiré l’attention de la jeune fille. Mais je n’esperais pas la faire rejoindre mon clan, non , meme si j’étais très douée en matière de persuasion, elle n’avait pas l’air de vouloir changer d’avis. Ce qui étais bien dommage car elle avait l’air d’etre très forte et puissante. .

-Tu devrais vraiment nous rejoindre, tentais-je tout de meme. Tu serais beaucoup plus puissante...Et tu aurais un rang beaucoup plus élevé. C'est vrai, qui es-tu pour les dieux ? Rien du tout... au mieux, une arme pour défendre leur ville. Réfléchis-y. Tu sera toujours la bienvenue parmi nous, dis-je en insistant bien sur le nous afin de lui montrer que je n'étais pas seule dans ce combat.

J’aurais aimé qu’elle me suive mais je devinais que ce ne serait pas le cas . Je haussais les épaules. Tant pis, je trouverais bien d’autres recrues qui seront bien plus motivées

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Robine
Reine guerrière, Héroïne de la première guerre
avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 06/07/2012
Localisation : s’entraîne

MessageSujet: Manigance a l'Agora    Mar 30 Oct - 13:15

-Je me fiche de tes gardes, appelles-les si cela te chante. Après tout, je ne suis plus à une victime près. Car tu dois savoir aussi bien que moi que la plupart d’entre eux, je dirais même la majorité est parfaitement humaine. Ils sont mortels, j’ai une dague, la conclusion à cette histoire devrait te venir toute seule. Mais contrairement à ce que tu peux croire, je n’ai aucun problème avec le peuple d’Hellenos. Je ne suis même pas contre la cité, je suis contre les dieux. Si tu savais ce que faisaient tes divinités adorées, tu n’en penserais plus la même chose.

Je dois avouer que je ne m'y attendais pas. Elle croyait m'apprendre quelque chose ! Je sais tout ce que les dieux font, inceste, tromperies, meurtres, vengeance … J'en ai fait les frais à de nombreuses reprises ! Mais parfois les dieux peuvent nous aider, se résonner, comme Zeus ou Enyo … Tout ça devenait encore plus grave, car cette jeune femme n'avait plus foi en nos Dieux. Je fermais les yeux il fallait la raisonner, lui expliquer, en tant que sang-mêlés on a toujours une vie difficile avec de nombreuses épreuves. Cependant il faut tout affronter et se tourner vers la sagesse. Pas la vengeance.

-Tu devrais vraiment nous rejoindre, tentai-je tout de même. Tu serais beaucoup plus puissante...Et tu aurais un rang beaucoup plus élevé. C'est vrai, qui es-tu pour les dieux ? Rien du tout... au mieux, une arme pour défendre leur ville. Réfléchis y. Tu seras toujours la bienvenue parmi nous.


C'est elle qui tentait de me rallier à eux ...


*Vas-y accepte, accepte on ne me prendrait plus comme une horreur et tu révéleras ta vrai nature!*

Je grimaçais, la voix me cassait la tête, cela faisait des mois qu'elle n'avait pu réapparaître faute d'excuse. Je la repoussais de toutes mes forces. Il fallait vraiment faire quelque chose ! Jusqu'à maintenant j'avais rusé et n'avais jamais révélé mon nom mais tant pis.


-Tu te trompes, je sais tout, je suis la descendante d'un barbare germain et de deux déesses Éris et Enyo. Je suis Robine Feuerbach et depuis l'âge de mes 6 ans j'ai vécu sous le bon vouloir des dieux, bafouée, châtiée, je suis même devenue l'expérience d'un d'entre eux . Et j'ai connu la colère, l'envie de tout détruire. De plus j'avais les capacités. Mais mon ancien maître Chiron m'a dit une chose, pour être à jamais capable de visualiser toute sa vie et la personne qu'on est en face et sans ne rien avoir à se reprocher. Il ne faut jamais laisser la colère et l'esprit de vengeance l'emporter sur la sagesse.


Je vis sur son visage qu'elle réfléchissait, elle devait penser que j'étais une donneuse de leçon… Cependant le fait qu'elle y réfléchisse un minimum c'est tout ce que je puis demander. Et moi je repense à tout ça, c'est vrai que la vie d'un demi dieu n'est pas juste, non, tout sauf juste. Souffrir comme j'ai souffert ce n'est pas juste, non.

*Je m'en souviens comme si c'était hier, la douleur de ma peau se changeant en écaille, sentir ma respiration, mes poumons s'emplir de fumée me faisant suffoquer, mon visage devenir anguleux, mon nez se transformer en fente, et mes yeux ? Non, ceux d'un reptile. Le pire, la douleur que j'ai ressentie c'était mes ailes transperçant mon dos m'arrachant des cris, je m'en souviendrais à jamais et encore une fois, pas ma voix, celle d'une bête . Oui j'avais souffert et passé outre avait été un long chemin éparpillé d'obstacles.*

Toutefois je n'ose imaginer la vie de cette jeune femme pour qu'elle en veuille autant aux dieux …Puis je repris :

-Non tu te doutes que je ne vais pas venir avec toi, et je peux te dire que les dieux en effet ne sont pas tendres mais n'oublions pas que sans eux nous n'existerions pas, même si nous sommes une erreur... Réfléchis à tout ça. Et une dernière chose, je ne t'ai pas dit mon nom pour que tu cours voir tes petits copains leur dire que j'ai découvert vos magouilles, fait le si tu veux je ne les crains pas, mais plutôt pour que si tu changes d'avis tu saches qui appeler. En attendant nous sommes ennemies alors malgré ma clémence d'aujourd'hui ne te méprend pas, mes ascendances sont guerrières en tous points de vue, et j'ai bien mérité mon titre d'héros et il me suffit grandement, et je ferais tout pour la paix d'Héllenos alors n'oublies pas mes paroles, toutes mes paroles.

Je me retournais toujours sur mes gardes et dis aux gens autour de nous de reprendre leurs emplettes. Ils m'ont écouté puis j'ai à nouveau posé mon regard sur elle, nous étions légèrement plus éloignées, mais je pus entendre ses paroles.

_________________

_________________


Robine Feuerbach ! The Queen of Warrior !

PRÉSENTATION↓
☼☼☼
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre
Fille de Hadès
avatar

Messages : 132
Date d'inscription : 24/06/2011
Age : 20
Localisation : Dans la cité d'Héllenos

MessageSujet: Re: Lorsque deux combattantes de clans ennemis se rencontrent ...(pv Robine)   Ven 28 Déc - 16:19

-Tu te trompes, je sais tout, je suis la descendante d'un barbare germain et de deux déesses Éris et Enyo. Je suis Robine Feuerbach et depuis l'âge de mes 6 ans j'ai vécu sous le bon vouloir des dieux, bafouée, châtiée, je suis même devenue l'expérience d'un d'entre eux . Et j'ai connu la colère, l'envie de tout détruire. De plus j'avais les capacités. Mais mon ancien maître Chiron m'a dit une chose, pour être à jamais capable de visualiser toute sa vie et la personne qu'on est en face et sans ne rien avoir à se reprocher. Il ne faut jamais laisser la colère et l'esprit de vengeance l'emporter sur la sagesse ,reprit-elle après quelques minutes de silence. Non tu te doutes que je ne vais pas venir avec toi, et je peux te dire que les dieux en effet ne sont pas tendres mais n'oublions pas que sans eux nous n'existerions pas, même si nous sommes une erreur... Réfléchis à tout ça. Et une dernière chose, je ne t'ai pas dit mon nom pour que tu cours voir tes petits copains leur dire que j'ai découvert vos magouilles, fait le si tu veux je ne les crains pas, mais plutôt pour que si tu changes d'avis tu saches qui appeler. En attendant nous sommes ennemies alors malgré ma clémence d'aujourd'hui ne te méprend pas, mes ascendances sont guerrières en tous points de vue, et j'ai bien mérité mon titre d'héros et il me suffit grandement, et je ferais tout pour la paix d'Héllenos alors n'oublies pas mes paroles, toutes mes paroles, finit par dire la jeune femme.
Elle s’adressa ensuite au passants, leur demandant de continuer à vaquer à leurs occupation, ce qui nous éloigna légéremment l’une de l’autre. Peu importe, je savais qu’elle m’entendrait parfaitement.

Suite à son discours je me mis à rire sans pouvoir m’arrêter. La jeune femme ne devait pas comprendre mais il fallait dire que de mon point de vue, la situation était plutôt comique.

-Voilà qui explique tout ! Les dieux te maltraitent et tu continue à les suivre, ne trouves-tu pas cela ... (je réfléchis, essayant de peser mes mots mais un tas de synonymes me venaient en tête , ridicule, idiot, complétement insensé) pitoyable, finis-je enfin par lui dire.
Tu as une logique étrange Robine, très étrange...
Penses-tu que si je te mets ma dague sous la gorge tu serais tentée de nous rejoindre ?

Je croisais le regard quelque peu perdu de la jeune femme.

-C’était une plaisanterie, évidemment ! rajoutais-je, même si je pouvais constater que la dénommée Robine ne partageait pas mon humour.

Après m’être calmée, car il était assez difficile de parler entre deux éclats de rire, je repris la parole :

-Et puis ne t’inquiète donc pas ! Je ne vois pas pourquoi j’irais donner ton nom à mes alliés. Encore une fois, nous ne voulons pas exterminer la population d’Hellenos, nous voulons juste nous venger des dieux,dis-je d’un ton complétement naturel. Si autrefois cette idée m’aurait surement révolté, j’étais aujourd’hui sure et certaine de ma décision. Les dieux ne méritaient pas de contrôler notre vie, de décider à notre place. Je ne voulais plus devoir cacher mon identité de peur que mes oncles ne s’en prennent à moi. Et j’espère que tu ne t’attends pas vraiment à ce que je te recontacte. Je suis vraiment heureuse d’avoir fait ta connaissance,dis-je avec ironie,mais nous n’avons pas du tout la même façon de penser... ce qui est bien dommage, dis-je après quelques secondes de reflexion. Je suis sure que nous aurions pu nous entendre toutes les deux. Après tout, toi aussi tu es au courant de toutes les manigances des dieux, ce qui n’est pas le cas de tout le monde. Tu sais tout le mal qu’ils ont pu faire. Tu aurais été un très bon élément dans notre équipe. Mais peu importe si tu refuse, je trouverais bien quelqu’un d’autre de plus motivé.

Je haussais les épaules.

-Il n’y a pas que moi qui commence à les hair. Si tu savais le nombre de personnes qui partagent mon opinion ! continuais-je bien que je ne sois pas sure de la véracité de mes propos. Il devait surement y avoir une part de vérité mais j’étais certaine d’enjoliver un tout petit peu les choses. Il devait effectivement y voir des personnes detestant les dieux, mais je ne suis pas sure que beaucoup d’entre eux soient prets à se battre. Que les gens sont laches ...pensais-je à cet instant
Et malgré son titre de « héros » Robine devait l’être aussi. Elle n’avait pas osé se battre contre moi... pourquoi ?

Elle avait justifié sa décision en disant qu’elle ne voulait pas de combats à l’Agora mais il me semblait que ce n’était pas l’unique raison. C’est vrai si elle désirait réellement se battre contre moi, elle aurait très bien pu me défier ailleurs qu’à l’Agora. Il devait y avoir autre chose, mais quoi ... je n’en avais aucune idée.
Je décidais de laisser tomber... pour le moment tout du moins. J'aurais largement le temps de me renseigner lorsque j'en aurait fini avec elle.
J'attendais la réponse de la demi-déesse. Elle allait surement me répéter son discours selon lequel les dieux étaient indispensables ou bien alors comme quoi nous serions toujours ennemies.
Quelle nouvelle ! Comme si je ne l'ignorais pas ! Il était normal que je tente de la faire rejoindre mon clan, après tout, plus nombreux nous serons, plus notre puissance sera élevée, mais je ne m'attends pas à ce qu'elle accepte. C'était exactement la même chose de son côté, elle tentait de me raisonner bien qu'elle sache que cela est complétement impossible !
Nous n'allions pas nous en sortir si cela continuait. Nous pouvions encore en avoir pour des siècles et des siècles avec deux filles aussi butées et tétues que nous.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lorsque deux combattantes de clans ennemis se rencontrent ...(pv Robine)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lorsque deux combattantes de clans ennemis se rencontrent ...(pv Robine)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Haiti sur une liste de pays juges ennemis de Wasington
» La solitude c'est mieux à deux ( pv Tom )
» Deux âmes perdues sur les falaises. [Nagate SEUL]
» Duel entre deux âmes soeurs. [PV Luke Kayan]
» Deux humoristes virés du poste

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Cité d'Héllenos :: La Cité :: L'Agora-
Sauter vers: